Rencontre

Bebé Câlin, Une naissance… Un arbre

Bebé Câlin, Une naissance… Un arbre

Imaginez un jeune arbre portant le prénom de votre bout de chou et qui, au fil des années, se transforme en un arbre majestueux à La Citadelle,dans les hauteurs de la capitale. Ne serait-ce pas là le plus beau des souvenirs pour vous, parents, et un héritage légué à votre enfant, la génération future et notre île Maurice ?C’est en tout cas cette expérience unique que vous offre Bébé Câlin. Ce projet a pour objectif d’établir un engagement profond et durable envers la nature. Chaque arbre, portant le nom d’un enfant sera planté sous l’égide de Bébé Câlin, ce qui façonne ainsi une expérience personnelle et significative. Le nom scientifique de la plante sera aussi dévoilé, faisant ainsi de cette personnalisation un outil pédagogique visant à éveiller la sensibilité des parents à la richesse de la flore locale. À travers ce projet innovant, Bebecalin souhaite conscientiser les parents et futurs parents sur l’importance des arbres et leur rôle pour la préservation de la planète et surtout de notre île. Les arbres endémiques plantés à La Citadelle seront les gardiens d’une mission environnementale vitale pour notre île et l’avenir de nos enfants ! Ils contribueront à la séquestration du dioxyde de carbone et protègeront la biodiversité locale tout en créant un écosystème urbain résilient. Bébé Câlin vous encourage vivement de continuer à inscrire vos enfants *incluants ceux nés en 2022 et 2023* sur le site www.bebecalin.mu. Plus il y a d’enfants inscrits, plus il y aura d’arbres qui seront plantés ! Et les parents seront conviés avec leurs enfants à La Citadelle pour planter l’arbre, qui portera le nom de leur petit.   Le partenariat Ce projet est le fruit d’un partenariat entre Bébé Câlin et la Fondation pour les ressources et la nature (FORENA). Ensemble, ils ont décidé d’ouvrir une voie vers un avenir plus vert et de façonner un monde plus durable pour la génération future. Vous pourrez suivre l’évolution du projet en cliquant sur le www.bebecalin.mu

Diane Chung, La guerrière zen

Diane Chung, La guerrière zen

Rien n’a pu la dévier de la voie entrepreneuriale. Malgré son divorce,un burn-out et le cancer, elle fonde Cristal Gems et propose des séancesde sonothérapie où bols tibétains et gongs chantent le bien-être.

La dentisterie de mère en fille

La dentisterie de mère en fille

La chirurgienne dentiste, qui officie à C-Care Grand-Baie, rayonne par son dévouement à faire briller le sourire de tous. Celle qui estime que ‘the perfect time to begin is now’ nous partage son captivant voyage…

Lillka Cuttaree & Anushka Virahsawmy : Paroles de femmes

Lillka Cuttaree & Anushka Virahsawmy : Paroles de femmes

La spécialiste en politique de genre et la militante pour l’égalité des sexes et directrice de Gender Links dissèquent la situation des femmes à Maurice en cette fin 2023. Elles appellent à une transformation profonde de la société mauricienne vers l’égalité car cela relève d’un impératif humain.

NOÉMIE ALPHONSE & KIARA LAROSE : AU-DELÀ DU PARA-ATHLÉTISME

NOÉMIE ALPHONSE & KIARA LAROSE : AU-DELÀ DU PARA-ATHLÉTISME

Au coeur du sport, les récits de courage et de mentorat transcendent les défis physiques pour révéler des forces cachées. L’histoire de Kiara, 10 ans, double amputée, croisant la route de la star paralympique Noémie Alphonse, tisse un récit inspirant. Et Noémie vu par Kiara, ça donne ça…

De l’enfer au bonheur

De l’enfer au bonheur

Victoria, prénom fictif, 63 ans, a connu la violence conjugale pendant des décennies. Aujourd’hui, elle raconte son histoire pour aider d’autres femmes à s’en sortir.

Ananda Devi : « Mon roman évoque la révolte de l’île contre le virus humain»

Ananda Devi : « Mon roman évoque la révolte de l’île contre le virus humain»

Le Jour des caméléons, publié aux Éditions Grasset, est qualifié de «roman rageur» sur le site du journal français Le Monde. De passage à Maurice, l’auteure retrace la genèse de son tout dernier livre pour Essentielle.

VARSHA NARAN : «C’est après avoir survécu au cancer du sein que je me suis sentie le plus seule»

VARSHA NARAN : «C’est après avoir survécu au cancer du sein que je me suis sentie le plus seule»

À 24 ans, on lui diagnostique un cancer du sein. Dix ans plus tard, elle fait une rechute. Mais loin de baisser les bras, elle se bat. Celle qui ne pensait pas vivre au-delà de 40 ans est une entrepreneure spécialisée en coaching. En marge d’Octobre Rose, elle se livre sans langue de bois.

MARIE CORELLIE NIRLA AH GIN, Une banquière sur le tatami

MARIE CORELLIE NIRLA AH GIN, Une banquière sur le tatami

Elle fait partie de cette génération de femmes qui, grâce à leur détermination et leur intelligence, bousculent le monde de la finance. Mais quand la Privilege Banking Lead n’officie pas à la SBM Bank (Mauritius) Ltd, c’est au dojo qu’elle brille en vraie Karaté Chiffre (Kid).

Inscrivez-vous

pour obtenir plus d'informations

LSL-logo